Projet RAME : L’Association Pag-La-Yiri fait le point avec les acteurs

Le jeudi 22 novembre 2012, une rencontre a eu lieu entre l’administration de l’Association Pag-La-Yiri et l’équipe chargée de la mise en œuvre de la première phase du projet de lutte contre le paludisme. Un projet qui est mis en œuvre en partenariat avec le Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME).

De mars 2010 à décembre 2011, l’Association Pag-La-Yiri a conduit la première phase de ce projet de lutte contre le paludisme dans sa zone d’intervention. Plusieurs activités ont été menées dans ce sens. Au nombre de ces activités, l’on peut retenir :
-  Le renforcement des capacités de l’équipe de mise en œuvre du projet en matière de lutte contre le paludisme,
-  la disposition/distribution de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA) au sein des communautés,
-  la prise en charge des cas de paludisme simple avec l’administration des ACT (combinaison thérapeutiques d’ artésunate et d’amodiaquine) aux patients,
-  le suivi-évaluation de la distribution des MILDA,
-  la diffusion de spots de sensibilisation sur le paludisme à travers la radio, etc.
Sur le terrain, les agents de santé communautaire (ASC) ont été constamment en relation avec les populations à la base. Encadrés par 06 animateurs/animatrices et 01 superviseur, ils ont parcouru les différents villages de la zone d’intervention du projet pour sensibiliser et apporter des soins aux populations en matière de lutte contre le paludisme.
La rencontre du 22 novembre visait donc à faire le bilan des deux années de mise en œuvre du projet. Lors des échanges avec Madame Suzanne WARE, présidente de l’Association Pag-La-Yiri, les participants ont reconnu que des résultats intéressants ont été engrangés. En termes de statistiques, on note :
-  4. 190 séances de causeries éducatives (définition du paludisme en langues locales, hygiène du milieu, différents cas de paludisme, lutte contre les médicaments de la rue, utilisation des MILDA, etc.)
-  121. 495 personnes touchées,
-  6. 843 ménages visités,
-  19. 292 cas de paludisme simple traités à l’aide d’ACT, etc.
Ils ont également constaté d’importants changements de comportement de la part des populations. Intervenant dans le village de Gassougou, Tobayélé Yara fait partie des 76 ASC de l’Association Pag-La-Yiri. Il affirme : « Grâce aux animations que nous avons menées, les gens dorment sous les moustiquaires et ils accordent de l’importance à l’hygiène de leur cadre de vie. Aussi, quand ils commencent à sentir les premiers signes du paludisme, ils viennent vers nous. Si c’est le palu simple nous leur administrons l’ACT ». N’étant pas habilités à assurer la prise en charge des cas de paludisme grave, les ASC dirigent les malades vers les structures médicales.
Mais, les participants n’ont pas non plus occulté les difficultés auxquelles l’équipe de mise en œuvre du projet a été confrontée. Ce sont : l’inaccessibilité de certains villages en saison pluvieuse, la rupture de stocks d’ACT pour assurer la prise en charge efficace des cas de paludisme simple en vue d’atteindre les indicateurs fixés dans le cadre du projet, la difficulté de collecter tous les emballages de MILDA distribuées aux populations, etc.
Bien que le projet soit arrivé à son terme, Mme WARE a déclaré aux ASC que leur travail devrait continuer, malgré l’absence des animateurs à leurs côtés. Pour faciliter cette mission, les ASC ont été dotés de téléphones portables qui leur permettront de rester en contact permanent avec le siège de l’Association Pag-La-Yiri. En attendant la deuxième du projet, ils ont promis de donner le meilleur d’eux-mêmes pour réussir la suite de la mission.

Souleymane ZARE

5 décembre 2012, par ZARE Souleymane

 

L’ASSOCIATION PAG-LA-YIRI a pour principaux partenaires :
L’Etat burkinabè et ses structures déconcentrées et décentralisées,
Le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG),
Le Fonds National pour l’Education Non Formelle (FONAENF),
Le Réseau d’Accès aux Médicaments Essentiels (RAME),
Emmaüs International, Emmaüs Région Afrique, Emmaüs Finlande,
ONG Croix du Sud (Italie),
La Fondation Nouvelle Planète (Suisse),
L’Institut International de Communication pour le Développement (IICD),
L’Union Européenne (UE),
La Fondation ICO,
L’ONG MARTTA (Finlande), etc.

Accueil | Admin | Réalisation YP